La restructuration des activités de Purolator n’a pas d’impact négatif sur les membres des Teamsters

0
42

Les 15 et 16 mars ainsi que le 10 avril 2007, le grief du chauffeur de Jolicoeur Ltée a été entendu par l’arbitre, Me Jacques Bélanger, et ce dernier, après une analyse détaillée des faits a rendu sa décision le 4 juin 2007. Il a conclut que le chauffeur était honnête et intègre et ordonne sa réintégration au travail.

Le congédiement du chauffeur est survenu le 20 octobre 2005 après plus de dix-huit (18) années de loyaux services pour Jolicoeur Ltée. La Section locale 931 des Teamsters, qui représente les employés de Jolicoeur, a contesté par voie de grief la décision de la compagnie.

Le grief fut d’abord soumis à l’arbitre Paul Imbeau qui, le 15 mai 2006, le rejetait. Le syndicat des Teamsters, en total désaccord avec cette décision, décida de demander une révision judiciaire à la Cour Supérieure. Le 18 décembre 2006, après une audience difficile, l’Honorable juge Carole Hallée annulait la décision de l’arbitre Imbeau et ordonnait un nouvel arbitrage. Il s’agissait déjà d’une grande victoire puisqu’il est très difficile de faire annuler une décision arbitrale.

La décision de l’arbitre Bélanger corrige une grave injustice et permettra au chauffeur de recevoir une compensation de plus de dix-neuf (19) mois de salaire ainsi que tous ses bénéfices.

-30-

Renseignements :

Stéphane Lacroix, Directeur des relations publiques
Cell : 514 609-5101
Courriel : slacroix@teamsters.ca