Le conflit mettant en cause les travailleurs de Demix à Vaudreuil s’éternise

0
4

Laval, 23 février 2010 — Le conflit mettant en cause les travailleurs et travailleuses de Demix à Vaudreuil s’éternise depuis cinq mois, mais ils tiennent bon malgré les rigueurs de l’hiver. La grève a été déclenchée en septembre dernier.

Récemment, ces 17 travailleurs ont reçu un appui inattendu, mais très apprécié, puisque des délégués en formation de la FTQ se sont joints à eux sur la ligne de piquetage durant l’heure du dîner.

« Nous étions très heureux de leur présence, explique Josée Rozzi, déléguée représentant les travailleurs de Demix. Cela nous a apporté du réconfort et beaucoup d’ondes positives. »

La solidarité ne s’est pas arrêtée là, puisque le groupe a remis un montant d’argent aux grévistes pour les soutenir financièrement.

Par ailleurs, on apprenait que le conciliateur avait convoqué les deux parties afin de tenter de régler ce conflit de travail. Les parties ont convenu de quelques dates de rencontre.

« Nous sommes prêts à discuter avec la partie patronale à la condition qu’elle s’engage à négocier de bonne foi les principaux points en litige, met en garde Gerry Boutin, président de la Section locale 931 du syndicat des Teamsters, qui représente les travailleurs de Demix. Nous n’accepterons aucun recul dans les conditions de travail de nos membres et refusons de nous faire imposer une convention collective. »

L’entreprise Demix se spécialise dans la fabrication et la livraison de béton et de ciment.

Le syndicat des Teamsters représente 125 000 membres au Canada dans tous les corps de métiers. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affilié, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :

Stéphane Lacroix, Directeur des relations publiques
Cell : 514 609-5101
Courriel : slacroix@teamsters.ca