Les travailleurs de Demix s’entendent avec leur employeur

0
6

Les 17 travailleurs de Demix en poste à Vaudreuil ont décidé de mettre un terme à leur grève qui durait depuis novembre 2009 lors d’une assemblée tenue mercredi dernier.

Le comité de négociation a obtenu des concessions salariales de 13,6 % pour la durée de la nouvelle convention collective, qui est en vigueur depuis mai 2009 et échoit en 2014. De plus, l’employeur consent à verser une prime de 1250 $ pour les congés fériés.

« Nos travailleurs ont marqué des points dans ce dossier, explique Gerry Boutin, président de la Section locale 931 du syndicat des Teamsters. Je sais que c’est cliché, mais il ne fait aucun doute dans mon esprit que l’union fait la force. »

Le principal point en litige, c’est-à-dire le droit des travailleurs à des pauses pour le dîner, a été résolu par une réorganisation du travail. Cette pomme de discorde était à l’origine du débrayage.

Les activités de l’usine de Vaudreuil reprendront progressivement à compter de la semaine prochaine.

« La direction de Demix sait que ce long arrêt de travail a miné la confiance des travailleurs à son endroit, ajoute M. Boutin. Toutefois, elle s’est engagée à rebâtir les ponts et à régler les problèmes futurs au fur et à mesure qu’ils se manifestent. »

Les négociations ont abouti grâce à l’intervention d’un conciliateur.

Le syndicat des Teamsters représente 125 000 membres au Canada dans tous les corps de métier. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affilié, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :

Stéphane Lacroix, Directeur des relations publiques
Cell : 514 609-5101
Courriel : slacroix@teamsters.ca